La viande et le lait sont des aliments de plus en plus controversés.

par Laurent Peace

La viande et le lait sont des aliments de plus en plus controversés.

 

"Le boeuf, une énergie naturelle"

"Le boeuf, bon par nature"

"bravo le veau"

"les produits laitiers sont nos amis pour la vie"...

 

Ces slogans publicitaires - et bien d'autres - nous ont marqués.

 

Pourtant, dans certaines cultures, manger de la viande n'est pas automatique à chaque repas. Soit parce que c'est rare ou cher, soit parce que la religion n'y est pas favorable, soit parce que le simple fait de tuer les animaux pour les manger n'est pas dans les moeurs.

 

En France, il y a un siècle, plus des 3/4 des gens vivaient à la campagne. Tout le monde ou presque avait "tué le cochon" ou avait assisté à la scène. C'était d'ailleurs une fête.

 

Qui serait capable aujourd'hui de tuer ou d'égorger une bête à mains nues pour la couper en morceaux et la manger ? C'est plus facile d'acheter un morceau de viande chez le boucher, et bien moins impliquant !

 

Mais revenons à nos moutons.

 

Avant-hier, il y avait une très bonne émission à la télé française, il y était question de faire un geste pour la planète et on demandait aux télespectateurs combien d'entre eux étaient prêts à ne pas manger de viande une journée par semaine.

 

L'argument n'était pas une question de santé, mais d'écologie. En effet, la production d'un kilo de boeuf nécessite plus de 10 m3 d'eau (un mois de consommation moyenne d'une famille de 4 personnes). Pour un seul kilo.

 

Plus de 90% ont répondu "d'accord". Formidable prise de conscience.

 

Après "végétarien", "végétalien", "vegan", "crudivore"... il est récemment apparu un autre néologisme.

 

C'est "flexitarien". C'est un végétarien qui mange occasionnellement de la viande ou du poisson de qualité.

 

Je ne savais pas que ça s'appelait comme ça, mais c'est mon cas.

 

Depuis des années, j'ai remplacé le lait par du lait végétal (amande principalement, depuis peu fait maison, c'est facile), et je mange de temps en temps un peu de fromage ou de yaourts.

 

Je consomme beaucoup de légumes et de fruits, de saison de préférence. Mais pour ces derniers, manger des pommes, des pommes et encore des pommes d'octobre à mars, ça peut être lassant. Faut aimer les pommes.

 

Je mange du poisson deux ou trois fois par semaine, également des huîtres. Pour la viande, quasiment pas de boeuf ou de veau, ni de mouton. Occasionellement du poulet maigre (blancs), un peu de canard maigre (aiguillettes).

 

Je pense que c'est un bon compromis.

 

Pour aller plus loin, je vous propose de feuilleter le livre du Docteur Curtay "Moins de viande". Un must !

Et vous, qu'en pensez-vous ? Êtes vous prêt(e) à faire un geste pour la planète et pour votre santé ?

Dites-nous en commentaire. On a hâte de vous lire !

A très vite.

 

Laurent

 

PS. Vous connaissez dans votre entourage des personnes intéressées par tout ce que la nature peut nous apporter pour notre santé, notre beauté et notre bien-être au quotidien ? Transférez-leur ce mail, elles pourront à leur tour s'abonner ici.

Les conseils de cette blog sont fournis uniquement à titre d'information, ils ne sont pas personnalisés et ne sont pas des recommandations médicales ou de naturopathie. Avant tout traitement, consultez votre médecin ou votre professionnel de santé.